Physique et Métaphysique :  

Contes, légendes et poèmes soufis.

Symbolisme des images rencontrées sur les chemins de la Vouivre...

 

"Sainte Barbe. De la Tour à la Foudre",

un livre passionnant

sur la patrone des pompiers,

des mineurs, des alchimistes...

Sa Légende

et la signification alchimique

et ésotérique de celle-ci.

Ce qu'est la foudre

qui s'abattit sur son père

coupable de son martyr ?

 

300_______couv-ste-barbe_316.jpg
 

SAINTE BARBE. BARBARA.
 
Son nom aux échos de fête lointaine est celui d’une des figures les plus vénérées du Christianisme depuis le Moyen Âge. Son patronage impressionnant, allant des alchimistes aux mineurs et aux pompiers, découle de sa terrible légende, qui naît dans une tour et s’achève par la foudre, deux images qui servent de point de départ de cette étude.

Cet ouvrage offre un tour d’horizon de tout ce qui a trait à Ste Barbe. Partant d’une lecture allégorique de sa légende, il étudie l’évolution du culte de cette sainte majeure, allant du décryptage de sa légende aux nombreux patronages de Barbe, en passant par les campagnes de France et les temples de CUBA et du BRESIL jusqu’aux célébrations des mineurs du nord de la FRANCE.
Durant ce parcours à travers le symbolisme, la physique, l’ethnographie et l’hagiographie, vous aurez immanquablement le coup de foudre pour la belle Barbara à la Tour.
 

Les principaux thèmes abordés :

 

- L’hagiographie de la sainte.

- Le décryptage de cette Légende.

- Le symbole de la Tour

- La foudre et l’énergie électrique.

- Les déifications de l’énergie foudre.

- Les syncrétismes.

- Les autres saints catholiques en rapport avec sainte Barbe.

- La Protection demandée à la sainte.

- Ses patronages.

- On joue à sainte Barbe ? … avec les poupées « barbie » !

- La pérennité du culte : « Ah bin nan, all’ pas morte sainte Barbe ! »

 

Paru aux Editions du Cosmogone : http://www.cosmogone.com/e_cosmogone/?fond=recherche

 

 

                                                       PRÉFACE
 

Tout pérégrinant marchant sur les chemins de la Vouivre peut très vite ressentir que celle-ci prend des colorations différentes par les images. Celles-ci ont été mises là comme des signes de pistes dont il convient de déchiffrer le message pour reconnaître les filières d’énergie qui nous traversent. Ainsi, alors que s’écrivait le Livre de saint Roch[1], guérisseur de la peste né à Montpellier à la fin du Moyen Âge, nous trouvions sa statue ou son image dans les églises que nous visitions sur les Hauts Lieux, les plus humbles comme les plus renommés. Durant toute cette période, point ne portions attention aux représentations de sainte Barbe et autres symboles pourtant tout aussi parlant. Ainsi ne voit-on que ce qui nous est donné de voir ! Lorsque l’éventail de la réceptivité grandit, en changeant de longueur d’onde, on peut être réceptif aux énergies différentes de Mélusine, de Merlin, des saints céphalophores, des mystiques soufis, des fans d’Elvis, des vierges noires, des bâtisseurs de cathédrale… et passer de l’une à l’autre selon notre besoin de nourriture.
Pour Alexandrine Magdala Vayssac, ce ne fut pas surtout saint Roch qui résonna en elle mais sainte Barbe ! C’est l’une des filières d’énergie qui lui correspondent et elle retrace dans ce livre, avec une très belle écriture, les Enseignements qu’elle a tirés de ses pérégrinations sur beaucoup de lieux où cette énergie est vivante. Vous pourrez les faire vôtres en lisant d’abord - ce qui est de l’ordre du spéculatif - puis en allant par les chemins et les lieux indiqués vous nourrir de cette énergie ; c’est le passage à l’opératif qui seul porte véritablement fruit. L’essentiel du message est bien évidemment au-delà de la tradition strictement chrétienne, et sainte Barbe a ses équivalences dans toutes les traditions issues de la Tradition primordiale. N’est-elle pas un avatar chrétien de Danaé, mère de Persée ? Et son énergie porte tant d’autres noms que vous découvrirez et qui vous surprendront.
Bien voir que les saints, comme les dieux où les anges, sont des Filières d’Energie se différenciant depuis l’unique Energie créationnelle ; les humains les ont personnalisées en leur donnant un visage à leur ressemblance et en les dotant de leurs attributs symboliques. Les représentations les plus anciennes sont tout particulièrement chargées, ce que l’on ressent par l’ouverture du cœur.
Saint Roch a sa légende, ses attributs, ses fonctions, ses fidèles et sainte Barbe les siens ; parfois les mêmes d’ailleurs pour des nécessités différentes ! Comme le Livre de saint Roch s’écrivit essentiellement sur les chemins, il en fut ainsi de ce livre. L’hagiographie traditionnelle de cette sainte demande, comme toutes les autres, à être décryptée. Le sens littéral n’étant pas crédible, force est de découvrir les analogies qui l’éclairent et de se hisser jusqu’au sens anagogique, le seul véritablement libérateur, celui qui propulse à la compréhension de soi-même. La vie est un cheminement initiatique et elle nous offre les aides dont nous avons besoin lorsque c’est nécessaire, lorsque nous sommes en capacité de faire un passage… jusqu’au Passage par excellence. L’essentiel d’un Enseignement initiatique est d’origine non humaine. Pour ceux qui viennent des siècles passés, il convient de le retrouver sous les poussières accumulées au cours des siècles et cela n’est pas une tâche vaine, mais procure la joie la plus authentique. Ces énergies eurent et ont encore un rayonnement extraordinaire pour quantité de communautés humaines présentant des ressemblances évidentes. Pour ne parler que de sainte Barbe, elle fut, au temps de sa jeunesse enfermée par un père païen, suspicieux et castrateur, dans une tour à deux fenêtres. Elle reçut cependant l’enseignement du Christ, se convertit, refusa le mariage imposé par son père, s’évada, mais elle fut reprise, soumise à la torture et mourut martyr. Son père reçut le châtiment du ciel : il mourut foudroyé. Ce bref résumé laisse volontairement  tous les signifiants qui font la richesse de cet ouvrage. Etonnant d’apprendre ce qu’est la foudre et tout ce qu’on ignore d’elle dans l’un des chapitres de ce livre !
Serez-vous éclairé par la foudre de cette Barbe, Barbarae, « barabaraba », cette étrangère à ce monde comme chaque humain de passage sur cette terre…
Sachez que son énergie est opérative. Racontant sa légende le soir devant un ciel serin et pur, il est possible de voir brusquement le ciel se couvrir à une vitesse vertigineuse, l’orage éclater et les éclairs jaillir !
Son Energie est celle même de la vie. Sa légende, un moyen de se connaître jusque dans le tréfonds de ses peurs et de ses espérances. Sa protection, une force pour oser vivre véritablement.
 
 
 
Robert Régor Mougeot




[1] - Régor, Du Cheminement Initiatique imagé par Saint Roch et sa vie exemplaire d'après les Enseignements.

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement