Physique et Métaphysique :  

Contes, légendes et poèmes soufis.

Symbolisme des images rencontrées sur les chemins de la Vouivre...


Quelques réflexions après la rencontre

des 
"Paroles d’un soufi",

 Kharaqâni
(Seuil, 1998).

 
D’origine iranienne, de la bourgade de Kharaqân dans le Khorassan, Abû’l-Hasan’Ali est présenté comme un homme sédentaire cultivant la terre (963-1033).
 
Il ne sait ni lire, ni écrire. Son verbe éloquent, incisif, vivifiant et incandescent embrasera bien des cœurs au feu du désir de Dieu.
« Tu as encore une âme ? Jette-là dans le brasier de Son Amour ! Sinon mille souffrances t’attendent sur le chemin. »
« Celui qui Aime ne sacrifie jamais rien ; le monde comme son moi égoïque le quittent à l’instant. »
« Pour les Hommes, Sa dilection est infinie et pour les animaux humains, Sa patience est infinie. »
« Es-tu dans la servitude à la loi ou dans l’Amour ? »
« La Voie du Coeur ne se soucie d’aucune apparence, d’aucune nourriture, d’aucun paraître. »
« Prier avec le corps, invoquer par la parole, tout cela ne sert de rien si cela ne part pas du Cœur.
Brûler d’Amour pour Lui, c’est voir son Cœur réduit en cendres. D’elles, le Phénix prend son envol…
 
 
 
« Un seul Instant de Joie dans la Vie vaut toutes les années de prières, de jeûne et de renoncement. La Joie est Simple ! »

 
« Toute la Création n’est que pièges pour que celui qui a désiré naître prenne conscience de son erreur et qu’il se mette à viser la seule cible qui pérennise la Joie : Lui, Lui Lui et rien d’autre que Lui. »
« Tant que tu es serviteur de l’Amour, tu n’es pas l’Amour.
Lorsque Tu es Amour, Tu ne sais pas que Tu l’es ! »

 
 
A suivre...



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement